Pathé Boulogne

Publié le par MalDone

PRÉSENTATION

Ouvert depuis le 27 juin 2001, le cinéma Pathé Boulogne est à l'origine un projet australien, ce qui explique sa décoration très différente d'un multiplexe français traditionnel. Sa conception a été pensée comme partie prenante d'une zone entièrement nouvelle qui constitue aujourd'hui le nouveau centre-ville de Boulogne-Billancourt. Avec ses 7 salles tout confort dont 5 situées sous la place centrale de la ville, le Pathé Boulogne constitue une performance au niveau technique et un véritable retour du cinéma dans une ville éminemment cinématographique et audiovisuelle de par le souvenir des studios de cinéma et les nombreuses maisons de production actuellement présentes à Boulogne.


Soutien au caissier licencié de Pathé Boulogne

Manifestation à l’appel de la CNT Spectacle et de Sud Culture.

Dans le cadre de son action de soutien à Christian, caissier au cinéma Pathé de Boulogne-Billancourt, licencié abusivement pour avoir refusé un changement de son planning, la CNT Spectacle appelle à un nouveau rassemblement en région parisienne : Samedi 25 septembre 2004 entre 17h et 21h à Boulogne-Billancourt, devant le cinéma Pathé.
TRAC distribuer devant le cinéma

PATHÉ arrête ton cinéma !!!Réintégration immédiate de Christian !!! Si le cinéma est là pour nous faire rêver, les conditions de travail des salariés des salles de cinéma peuvent vite devenir cauchemardesques. Salaires bas ou employabilité selon les désirs de la direction, les salariés du cinéma subissent de fortes pressions et attention à celui qui dit non !

Christian vient d’en subir les conséquences. Employé investi dans ce qu’il fait, acceptant toujours des changements de planning, il pouvait être qualifié d’"employé modèle" (selon les critères de la direction).

Mais un jour, une seule fois, il a dit non. Alors qu’on lui demande de changer son planning 5 jours avant que celui-ci entre en vigueur, il refuse. Pas pour faire la forte tête, mais tout simplement parce qu’il avait prévu autre chose ce soir là.

Le règlement de Pathé est clair, le salarié reçoit son emploi du temps définitif 7 jours à l’avance. Il peut être modifié exceptionnellement, et avec l’accord du salarié, 5 jours à l’avance. Christian avait donc le droit de refuser d’autant plus que c’était la première fois en trois ans et demi de travail dans le cinéma.

Mais pour Pathé, les salariés doivent être corvéables à merci. La société fait pression sur Christian qui ne cède pas. Cela lui vaut un licenciement.

Pathé doit savoir que ses employés ont une vie privée ! Nous demandons la réintégration immédiate de Christian. Christian a besoin de votre solidarité :

Repoussez votre séance en signe de protestation.

Adressez le courrier suivant au : DRH d’EUROPALACES, 21 rue François 1er, 75008 Paris.

Plus informations : Création d’un collectif de salarié-e-s de l’exploitation cinématographique

Publié dans Boulogne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article