Projection 3D numériques

Publié le par MalDone

Quelle est la prochaine étape ?

Place à la projection relief : le 3D numérique.Lunette 3D

Le 10 avril 2005, un essai grandeur nature a eu lieu au Grand Rex. Projection spectaculaire du film de James Cameron et Steven Quale en 3D, Aliens of the Deep. Réalisé en HD, le film gagne en qualité par rapport aux fantômes du Titanic dont il reprend non seulement l'esprit, l'exploration des grands fonds marins, mais également une partie du matériel technique. La projection a été réalisée a partir de 2 projecteurs Barco DP100 et de 2 serveurs Doremi (dont 1 en secours) au format MJPEG 2000.

Après la projection, Steven Quale a déclaré "je n'ai jamais vu mon film projeté avec une telle qualité, cette projection est bien supérieure à la version 35mm". No coment.

A noter : La maîtrise du relief était beaucoup plus convaincante dans le film "Monstres des abysses" de Vuong et Chapelain qui est passé ensuite. Dans Le film de Cameron et Quayle l’écart entre les optiques de prise de vue est plus important que l’écart interoculaire moyen : cela donne une impression de relief accentué. Cela n’est pas gênant sur les plans où l’on n’a pas de références, comme les vues de «cracheurs noirs», mais sur le bateau ou dans les bulles des sous marins, quand on voit des personnages vivants, l’impression est la même que dans le film d’Annaud en IMAX 3D "Les ailes du courage" : les personnages semblent plus petits que nature et le relief exagéré. Par contre les parfaites stabilité et propreté des images (évidemment pas de rayures ni de poussière) démontrent la supériorité de la HD sur le 35mm en tant que support de la stéréoscopie. G. L. Mier

 

Commenter cet article