Tableau comparatif des D-cinémas

Publié le par Hervé


Les 4 paramètres de l’image

Face aux projecteurs 35 mm, les projecteurs numériques sont examinés au regard de quatre paramètres essentiels de l’image : la puissance lumineuse, l’espace colorimétrique, la résolution et le contraste.

 Marque  Modéle Résolution  Lumens
Xenon
Contraste  ratio
Taille écran*
Prix**
Barco DP 90 2K 17K 1.5-4Kw 2000:1 15m
Barco DP 100 2K 18K 2-7Kw 1700:1 20m
 Barco Cinemeccanica
CMC-D2  2K           
 Christie  Roadie 25K 2K  8K-25K
2-6Kw
2000:1
15m
 
 Christie  CP 2000-I  2k    2-3Kw 1600:1 15m   
Christie
 CP 2000-H  2k   4.5-6Kw  1700:1  23m   
Christie
CP2000-X
 2k   2-6Km  2000:1     
Digital Projection CS-25 2K 16K 3Kw 1600:1
Digital Projection
 iS-8 2K    1.25Kw  1700:1  8m  99.650€
Digital Projection
 iS-15 2K    3Kw  1700:1  15m   130.800€
 Digital Projection  Lightning 35HD 2K  16K  3Kw  1600:1  25m  136.400€
 Digital Projection  Lightning 35HD-T 2K  16K  3Kw  1600:1
  136.400€
 Digital Projection High-lite 10000HD
 2K
 10K 2Kw  2000:1    86.400
 Digital Projection  High-lite 12000HD  2K
 12K 2Kw  1800:1    102.100€
 JVC / KODAK
DLA-QX1
2K 2048x1538 7K  2Kw   1000:1   180,800€
 Sony  SRX- 105
4K  5k  1Kw  1800:1  8m   
 Sony  SRX- 110  4K  10K  2Kw  1800:1  14m  

Retour sur les projecteurs numériques



Puissance lumineuse
Les projecteurs 35 mm utilisent les lampes de 7000 W pour les modèles les plus puissants. La quantité de lumière qui atteint l’écran doit être au moins similaire. La puissance lumineuse effective des projecteurs numériques est mesurée en lumens sur l’écran. Un projecteur home cinéma pour le grand public peut se contenter de 1000 lumens, un modèle destiné aux salles de cinéma doit atteindre au moins 10 000 lumens.

 

Espace colorimétrique
L’espace colorimétrique délimite en réalité la palette de couleurs qui peuvent être représentées sur l’écran. L’espace colorimétrique de la pellicule 35 mm est limité par la combinaison des trois couches de colorants. La projection numérique utilisant des filtres rouges, verts et bleus de valeur différente, l’espace colorimétrique est lui-même différent. En effet, ce ne sont plus les composants chimiques de la pellicule qui décident du rendu des couleurs, mais les combinaisons multiples de trois faisceaux colorés. En pratique, la palette de couleurs ainsi projetée à l’écran est bien plus vaste. Elle dépend en outre de la finesse de traitement informatique de l’image en amont. Aujourd’hui, un projecteur numérique peut disposer d’un espace colorimétrique plus grand que n’importe quelle copie 35 mm, qui était loin de couvrir tout le spectre des couleurs perceptibles par l’œil humain. Les spectateurs pourront donc voir pour la première fois sur un écran de cinéma des couleurs qui étaient jusqu’à présent non reproductibles.

 

Résolution
Il est difficile de comparer la résolution d’une image numérique à celle d’une image argentique. En théorie, la résolution d’un négatif 35 mm est équivalente, voire supérieure à celle d’une image numérique. En pratique, cependant, les spectateurs ne regardent pas un négatif- caméra, mais une copie positive d’un internégatif, lui-même copie d’un interpositif qui est déjà lui même une copie. A chaque génération, le grain augmente et l’impression subjective de netteté diminue d’autant. Un phénomène parfois accentué par le manque de fixité de la mécanique du projecteur 35 mm. La résolution minimum demandée en projection numérique est de l’ordre de 2000 pixels par ligne.

 

Contraste
Le contraste d’une image se mesure par le rapport de lumière entre une zone totalement blanche et une zone totalement noire. Selon la méthodologie de mesure, ce rapport peut varier grandement et il convient donc de le relativiser. Un rapport de contraste de 1000 :1 est généralement considéré comme très honorable, mais dépend de multiples facteurs. En effet, les salles de cinéma ne sont jamais totalement obscures, ne seraient ce qu’à cause des signalisations lumineuses de sorties en cas d’urgence. Les projecteurs DLP Cinéma sont spécialement conçus pour éviter que des lumières parasites ne soient réfléchies dans le parcours optique de la lumière. Cette précaution est indispensable pour que les zones noires ou sombres n’apparaissent pas grises sur l’écran.

 

* Données constructeurs
** Tarifs mai 2005

Commenter cet article